fpane logo haute qualite couleur
Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Le RPENÉ est optimiste face au rapport du Commissariat des Langues Officielles


Dartmouth, le 18 février 2014 – La Fédération des parents acadiens de la Nouvelle-Écosse (FPANE) et le Réseau de la petite enfance – Nouvelle-Écosse (RPENÉ) accueillent positivement le rapport final du Commissariat aux Langues Officielles lequel donne raison à la plainte soumis concernant le manque de services offerts aux familles francophones en Nouvelle-Écosse par l'Agence de santé publique du Canada.
Depuis 1993, le Programme d'action communautaire pour enfant (PACE) verse 2 116 000$ par année en Nouvelle-Écosse et la communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse a reçu environ 20 000$ en tout pendant les années 2006 à 2008. Le Commissariat aux Langues Officielles confirme que l'Agence de santé publique du Canada n'a pas respecté ses obligations linguistiques.
Le RPENÉ est optimiste et à hâte de voir quelle mesure sera prise pour réparer le tord fait au cours des années.
Depuis 2009, la FPANE chapeaute le Réseau de la petite enfance – Nouvelle-Écosse (RPENÉ), qui regroupe les organismes suivant : le Centre provincial de ressources préscolaires et la Pirouette, le Conseil scolaire acadien provincial, le Réseau Santé – Nouvelle-Écosse, l'Université Sainte-Anne, l'Équipe alphabétisation – Nouvelle-Écosse et des représentantes de garderies en Nouvelle-Écosse, soit le Petit Voilier et Notre Jardin d'enfance.

Veuillez cliquer ici pour le Rapport final du Commissariat aux langues officielles.