Le rapport longuement attendu sur les résultats et les recommandations de l'examen du secteur de la petite enfance enfin dévoilé

Plus d'un an après l'annonce de l'examen du secteur de la petite enfance par le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, la ministre Karen Casey a présenté les résultats des consultations et les recommandations suite à l'examen tôt ce matin. Suzanne Saulnier, directrice générale du Centre provincial de ressources préscolaires (CPRPS), était présente au dévoilement du rapport lors d'une séance sur invitation seulement dans la salle de réunion de la ministre.

Suite à une présentation par Nathalie Blanchet, directrice administrative de la direction du développement de la petite enfance, les invités ont eu l'occasion de réviser le rapport et à demander des questions par rapports aux données et aux recommandations.

Selon Mme Saulnier, le rapport intitulé : Étude des services agréés de garde d’enfants de la Nouvelle-Écosse- Rapport et recommandations des consultations mars 2016, le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a su bien présenté un aperçu très clair de la situation du secteur des services de garde en Nouvelle-Écosse. Le rapport identifie 5 domaines clés tout en soulignant les obstacles survenant de ces domaines. Notons les domaines suivants : 1) l’accessibilité des services de garde d’enfants pour les familles 2) le caractère abordable des programmes de garde d’enfants 3) la qualité des programmes proposés 4) le soutien aux travailleuses et travailleurs du secteur et perfectionnement professionnel et 5) la structure et gouvernance du système. En identifiant plusieurs obstacles, la ministre Karen Casey a accepté 18 recommandations qui se trouvent à l’intérieur du rapport. Pour le CPRPS, une des recommandations très importante pour le secteur s’adresse aux salaires des éducatrices de la petite enfance. « Je pense que plusieurs vont se joindre avec moi aujourd’hui pour féliciter le gouvernement d’avoir finalement reconnu le travail des éducatrices qualifiées et d’améliorerleurs salaires». En Nouvelle-Écosse, le salaire des éducatrices travaillant auprès des jeunes enfants se situe à un des niveaux les plus bas au Canada, comme l’indiquent les rapports You Bet I Care (1991, 1998) et You Bet We Still Care (2013). Le salaire moyen d’une éducatrice en Nouvelle-Écosse est de 12,84$ / heure tandis qu’au Québec, 19,13$ / heure, en Ontario, 17,29$ / heure et à l’Ile-du-Prince-Edouard, 15$ / heure.

 « Nous aurions certainement voulu voir quelque chose de spécifique pour les services de garde en français dans le rapport présenté aujourd’hui », explique Suzanne Saulnier. « Toutefois, le rapport est sans doute un pas dans la bonne direction et nous avons très hâte de travailler en concertation avec les partenaires et le gouvernement pour arriver à un système de services de garde plus abordable et accessible pour les familles néo-écossaises ». Dans les prochaines semaines la ministre Karen Casey fera connaitre sa réaction au contenu du rapport. À ce moment, le CPRPS sera en meilleure position pour comprendre comment le rapport influencera l'avenir du secteur de la petite enfance en Nouvelle-Écosse et, plus précisément, dans les communautés acadiennes et francophones. Entre temps, pour consulter le rapport, veuillez visiter ce lien. 

 

Depuis 1992, le CPRPS, tout comme le secteur de la petite enfance, a vécu une évolution lente mais toutefois continue. Il offre présentement des ressources, des sessions de formation et des services en français axés sur l'éducation et le développement de la petite enfance aux éducatrices de la petite enfance, aux divers intervenants ainsi qu'aux jeunes familles acadiennes et francophones de la province. Activement impliquée dans les affaires reliées au secteur, Suzanne Saulnier siège à la table des Partenariat provincial en petite enfance en plus qu'au conseil d'administration de l'Association des services de garde à l'enfance de la Nouvelle-Écosse

image

La Pirouette organise la formation À manipuler avec soin en français pour la première fois au Canada

 

Les 5 et 6 mars dernier, quatorze individus ont eu le grand plaisir d’être les premiers éducateurs du programme À manipuler avec soin à recevoir leur formation en français au Canada à Dartmouth, Nouvelle-Écosse. Le programme offre des stratégies pour promouvoir la santé mentale des jeunes enfants. L'objectif est de développer des connaissances chez l'enfant qui favorisent son bien-être et une santé mentale positive pour le reste de sa vie.Le tout se repose sur une approche axée sur les forces des parents et de tous ceux qui travaillent auprès de la petite enfance.

Organisée par La Pirouette, le centre de ressource à la petite enfance pour les régions acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse, les participants ont reçu leur formation de Janine Gallant et Carole Gallant du Centre Cap enfants de l’Ile-du-Prince-Édouard. Oeuvrant vers leur niveau maitre-formateur de À manipuler avec soin, elles étaient accompagnées et observées par Alice Taylor, une des pionnières du programme original Handle with Care du Centre Hincks-Dellcrest à Toronto, et Darlene Arsenault, formatrice qualifiée et traductrice pour Mme Taylor lors de la session. Toutes les deux sont aussi originaires de l'Ile et offraient plein d’expertise quant à la livraison de programmes efficaces et réussis.

Lire la suite...

Le CPRPS offre un certificat de reconnaissance à Jennifer Pellerine pour son travail et engagement en petite enfance

 

Jocelyne Chiasson (droite), présidente du CPRPS et directrice du site du CPE Le Petit Voilier à l'École du Sommet, présente le certificat de reconnaissance à Jennifer Pellerine.

À l’occasion de la Semaine de la promotion de l’éducation en français en Nouvelle-Écosse, le Centre provincial de ressources préscolaires a choisi de remettre le certificat de reconnaissance annuel en petite enfance à Mme Jennifer Pellerine, éducatrice du centre de la petite enfance Le Petit Voilier, à l’école Beaubassin à Bedford. La candidature de Madame Pellerine répond parfaitement aux critères de sélection établies : la récipiendaire du certificat devait avoir œuvrer depuis au moins 15 ans dans le domaine de la petite enfance de la communauté acadienne en Nouvelle-Écosse, travailler présentement comme éducatrice ou directrice dans un centre de la petite enfance, une prématernelle ou un programme préscolaire de langue française en Nouvelle-Écosse, démontrer un engagement envers sa profession en participant aux formations et rencontres organisées par le CPRPS et emprunter sur une base régulière des ressources de la bibliothèque de prêt du CPRPS.

Lire la suite...

Offre d'emploi : Visiteur à domicile du Programme de cheminement parental (région sud-ouest)

 
Le Centre provincial de ressources préscolaires invite les personnes intéressées par le poste suivant à poser leur candidature :
 
Visiteur à domicile du Programme de cheminement parental (région sud-ouest)
 
Le Programme de cheminement parental est un programme de visites à domicile qui offre du soutien aux familles qui sont aux prises avec des difficultés sociales, émotionnelles et familiales complexes.  Les visiteurs à domiciles du Programme de cheminement parental travaillent en collaboration avec les familles pour établir des liens concrets et de soutien tout en cernant les forces, les ressources, les défis et les priorités à l'aide d'un cadre de travail holistique.
Le visiteur à domicile du Programme de cheminement parental offre du soutien aux familles et aux enfants de 3 à 16 ans dans les domaines suivants :
 
  • croissance et développement des enfants et des jeunes
  • relations parents-enfants
  • connaissances et compétences en matière du rôle parental
  • gestion de la vie familiale
  • renvois et liens dans la communauté

Lire la suite...

Sous-catégories